top of page

Lucas Debargue

« Depuis le passage de Glenn Gould à Moscou et la victoire de Van Cliburn au concours Tchaïkovski en pleine guerre froide, un pianiste étranger n'avait jamais suscité pareille effervescence. En vérité, Lucas Debargue n'a pas joué comme pour un concours, mais comme s'il donnait le concert de sa vie. En livrant tout le feu de son âme. Après la Sonate op. 10 n° 3 de Beethoven, lors du 1er tour, le public a applaudi à tout rompre. L'intensité de son jeu a fait sensation. Après Chopin, Liszt et Tchaïkovski, le nom du Français était sur toutes les lèvres.

 

Au deuxième tour, il a joué la Quatrième Sonate de Medtner et Gaspard de la Nuit de Ravel. Boris Berezovski s'est exclamé partout: " Il est génial! " et a téléphoné à la terre entière pour le faire savoir. Standing ovation de quinze minutes après son Ravel. Le juré Dmitri Bachkirov a déclaré: " Dans deux ans, ce sera l'un des plus grands pianistes au monde. " »

Olivier Bellamy, Huffington Post

Révélé par le 15e Concours International Tchaïkovski à Moscou en juin 2015, Lucas Debargue est aujourd’hui un des jeunes pianistes les plus demandés au monde. Il est le seul candidat de ce concours à être distingué par le Prix de l’Association de la Critique Musicale de Moscou, qui voit en lui un artiste « dont le talent unique, la liberté créative et la beauté des interprétations ont impressionné le public et la critique ». Partout où il est invité à jouer, Debargue continue aujourd'hui d'interpeller par la singularité de son talent musical. Bouleversé par la découverte de la musique à l'âge de 10 ans, le futur musicien ne cesse de nourrir sa curiosité en multipliant les expériences musicales, à l'écart des grandes institutions. La rencontre avec Rena Shereshevskaya en 2011 est un tournant : c'est la force de l'enseignement de cette professeure qui amène Lucas à envisager la carrière de concertiste. En 2012, il intègre sa classe d'interprétation à l'école normale de musique de Paris.

Lucas Debargue s'est déjà produit dans les salles les plus prestigieuses, parmi lesquelles la Grande Salle du Conservatoire Tchaïkovski et la Salle Tchaïkovski de Moscou, le Théâtre Mariinski et la Grande Salle de la Philharmonie de Saint-Pétersbourg, la Philharmonie et le Théâtre des Champs Elysées à Paris, le Wigmore Hall et le Royal Festival Hall à Londres, le Concertgebouw d’Amsterdam, le Victoria Hall à Genève, les Konzerthaus de Vienne et Berlin, le Prinzregententheater de Munich et la Philharmonie de Berlin, le Carnegie Hall de New York et bien d'autres à Seattle, Chicago, Montréal, Toronto, Mexico, Tokyo, Osaka, Beijing, Taipei, Shanghai, Séoul… Il a été de nombreuses fois à l'affiche des rendez-vous estivaux de La Roque d'Anthéron et de Verbier. Il joue régulièrement sous la baguette de chefs tels que Valery Gergiev, Mikhaïl Pletnev, Vladimir Jurowsky, Andrey Boreyko, Tugan Sokhiev, Vladimir Spivakov, Bertrand De Billy, et a déjà joué en musique de chambre avec Gidon Kremer, Janine Jansen et Martin Fröst.

Connu pour son énergie communicative et son implication sans limite, Lucas Debargue puise l’inspiration dans la littérature, la peinture, le cinéma, le jazz et propose des interprétations qui revisitent les classiques. Il fait découvrir des pans méconnus du répertoire pour piano, tels que les pièces de Karol Szymanowski, Nikolaï Medtner ou Miłosz Magin.

En dehors du piano, Lucas consacre une grande partie de son temps à la composition. Il est aujourd'hui l'auteur d’une vingtaine de pièces pour piano seul et pour ensembles de musique de chambre, dont certaines ont été créées au Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg et au Théâtre des Champs-Elysées à Paris.

Lucas Debargue a également été nommé « invité permanent » de l’orchestre de Gidon Kremer, la Kremerata Baltica. La collaboration avec ce célèbre violoniste marque le début d’une grande amitié à l’origine de tournées à travers le monde et de projets tels que la création du Concertino de Lucas en 2017 avec la Kremerata, puis la commande en 2020 d’un opéra. Le label Sony Classical a publié 5 de ses enregistrements : « Scarlatti, Chopin, Liszt, Ravel » (2016), « Bach, Beethoven, Medtner » (2016), « Schubert & Szymanowski » (2017), « Messiaen : Quatuor pour la fin du Temps » (2017) et « Scarlatti : 52 sonatas » (2019).

En août 2021, Lucas Debargue, Gidon Kremer et la Kremerata Baltica sortent avec Sony un album consacré à la musique du compositeur polonais Miłosz Magin. Avec ce projet, Debargue a voulu rendre hommage à ce compositeur encore peu connu, mais qui a tant compté pour lui. Le film : « Lucas Debargue – Tout à la musique », réalisé par Martin Mirabel et produit par Bel Air Media, nous embarque avec le pianiste au lendemain du Concours Tchaïkovski.

Samedi 17 juin 2023, 19h30
Aula Magna, Université de Fribourg



Programme :

 

Domenico Scarlatti 
Sonate en la majeur K. 208
Sonate en la majeur K. 24
Sonate en ré majeur K. 491
Sonate en ré mineur K. 141

Frédéric Chopin 
Ballade  2 en fa majeur op. 38

Frédéric Chopin 

Prélude en do dièse mineur op. 45

Frédéric Chopin

Polonaise-Fantaisie en la bémol majeur op. 61

Charles-Valentin Alkan 
Concerto pour piano seul op. 39, n° 8 : Allegro assai
(1857)


 

Lucas-Debargue©2017__Xiomara_Bender_04-klein.jpg
Lucas-Debargue-©2017-Xiomara_Bender_02-kleinjpg.jpg
Nikita Mndoyants_Proben_DSC6904.jpg

Lieu de l'événement

Aula Magna,
Université de Fribourg

Université de Fribourg, Miséricorde

Av. de l'Europe 20, 1700 Fribourg

Suisse

Cette construction monumentale en béton armé est l’œuvre des architectes visionnaires Denis Honegger et Fernand Dumas, mais aussi des excellents ingénieurs Alexandre Sarrasin, Beda Hefti, Henri Gicot et Jean Barras.

PLAN DE SALLE

BILLETS ABONNEMENTS

Offre  pour les enfants

et  les jeunes

Prix d'entrée à partir de 10 CHF
bottom of page