top of page

Su Yeon Kim

« Se distinguant par une approche incisive et très articulée, la pianiste apporte une bouffée d'air frais avec son interprétation vive et légère, teintée d'humour, un toucher perlé et délicat mais toujours plein de force, très virtuose dans les passages rapides... avec la sensibilité nécessaire dans les mouvements lents. » 

Ludwig van Montréal

La pianiste sud-coréenne Su Yeon Kim a acquis une reconnaissance internationale en remportant le premier prix du Concours international musical de Montréal en 2021 et

le deuxième prix du Concours international Mozart de Salzbourg en 2020. 

Ses récents débuts avec l'Orchestre symphonique de Montréal sous la direction du maestro Osmo Vänskä en octobre 2022 marquent un tournant dans sa carrière, après avoir déjà joué dans de nombreuses salles de concert prestigieuses à travers le monde, dont l'Herkulessaal de Munich, le Teatro alla Scala de Milan, le Franz Liszt Hall de Budapest, la Grosse Saal de la Fondation Mozarteum de Salzbourg, la Salle Cortot de Paris, le Kennedy Center de Washington D.C., le Hamarikyu Asahi Hall de Tokyo et le Seoul Arts Center. 

Au cours de la dernière saison 2022-2023, elle s'est produite à l'Elbphilharmonie de Hambourg, à la NDR de Hanovre, à la Schumann Saal de Düsseldorf, à la Canadian Opera Company de Toronto. En outre, Su Yeon Kim a été invitée au Festival Engadin de Saint-Moritz et au Festival Musiq3 de Bruxelles, où elle a fait des débuts acclamés lors du concert de clôture avec le Brussels Philharmonic Orchestra.

 

Dans sa Corée natale, elle se produit également régulièrement en tant qu'artiste en résidence au Kumho Art Hall de Séoul pour des récitals et des concerts de chambre.

Parmi les points forts de la saison à venir figurent des concerts au Konzerthaus de Vienne et à Séoul avec l'Orchestre philharmonique de Séoul sous la direction de Jaap van Zweden.

Son premier enregistrement « Mozart Recital », publié en juillet 2023 par Steinway & Sons, a été désigné comme  « one to watch » par le Gramophone Magazine et comme  « critics' choice » par l'International Piano Magazine. « Une dextérité étonnante et un sens du rythme et du timing impressionnant, plus faciles à écouter qu'à expliquer », écrit Gramophone. 

Su Yeon Kim s'est produite en tant que soliste avec de nombreux orchestres, dont le

Royal Philharmonic Orchestra, l'Orchestre de Chambre de Wallonie, la Philharmonie slovaque, l'Orchestra dell'Accademia Teatro alla Scala, les Salzburg Orchestra Soloists, l'Orchestre symphonique du Mozarteum et la Philharmonie de Cracovie. Son intérêt et

son désir d'apprendre l'art de la direction d'orchestre à partir du piano se sont concrétisés lorsqu'elle a été invitée par le Steinway Prizewinner Concerts Network à l'Académie

Play-Direct de l'Orchestre de Chambre de Paris, qui a culminé avec une représentation

à la Philharmonie de Paris.

Su Yeon Kim est née à Séoul, en Corée du Sud, et a reçu ses premières leçons de piano

à l'âge de cinq ans. À l'âge de 19 ans, elle a déménagé à Salzbourg où elle a terminé ses études avec Pavel Gililov à l'Université Mozarteum de Salzbourg et a également été encadrée par Paul Gulda. Depuis 2023, elle étudie avec Éric Le Sage à la Musikhochschule de Fribourg. Elle a reçu de précieux conseils lors de masterclasses avec Alfred Brendel,

Sir András Schiff, Maria João Pires, Jacques Rouvier et Robert Levin.

« L'enregistrement des sonates n° 9 et 12 réalisé par Kim pour Steinway & Sons est si léger, si bien équilibré et si profond qu'il laisse bien présager d'un éventuel recueil de l'ensemble des 18 sonates. Que cela se produise ou non à l'avenir,

le fait que ces deux sonates soient disponibles aujourd'hui est merveilleux.

Kim apporte de l'exubérance et une touche généralement légère à ces deux œuvres - en utilisant un piano moderne, certes, mais en s'abstenant d'utiliser le son large et réverbéré dont l'instrument est capable. En conséquence, les sonates atteignent

un niveau de beauté discrète qui se marie bien avec la perfection de leur forme, dont Kim est manifestement très consciente. »

Infodad

Samedi 20 janvier 2024, 17h00
Aula Magna, Université de
Fribourg


Programme :

 

Johann Sebastian Bach (1685- 1750)

Le Clavier bien tempéré, IIe partie : Prélude et fugue

n° 11 en fa majeur, BWV 880 : Prélude

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)

Sonate pour piano no 12 en fa majeur KV 332/300k

Franz Liszt (1811-1886)

Après une lecture de Dante, fantasia quasi sonata. Années

de Pèlerinage. Deuxième année, Italie S 161

Wolfgang Amadeus Mozart 
Sonate pour piano en si bémol majeur KV 281

Robert Schumann (1810-1856)

Humoresque pour piano en si bémol majeur op. 20

​​

su_yeon_kim_c_unbezeichnet.jpg__1920x1920_q85_subject_location-960,1449_subsampling-2_upsc
suyeonkim profile2324-be3.jpg

 « Depuis mon enfance, mon compositeur préféré a été Chopin. J'ai toujours aimé écouter et jouer sa musique. Et depuis que je vis en Autriche, j'apprécie de plus en plus Mozart. Mais il y a tellement de grande musique dans le monde et la vie est trop courte pour ne pas vouloir tout apprendre et tout jouer ! »

Su Yeon Kim

Nikita Mndoyants_Proben_DSC6904.jpg

Lieu de l'événement

Aula Magna,
Université de Fribourg

Université de Fribourg, Miséricorde

Av. de l'Europe 20, 1700 Fribourg

Suisse

Cette construction monumentale en béton armé est l’œuvre des architectes visionnaires Denis Honegger et Fernand Dumas, mais aussi des excellents ingénieurs Alexandre Sarrasin, Beda Hefti, Henri Gicot et Jean Barras.

BILLETS ABONNEMENTS

Offre  pour les enfants

et  les jeunes

Prix d'entrée à partir de 10 CHF
bottom of page